Spécial impôts locaux

Interview extraite du Flin'infos n°56 - octobre/novembre 2016 

 

Madame le Maire,

parlons impôts locaux, parlons finances...

Question : Madame le Maire, les Flinois qui viennent de payer leurs taxes foncière et d'habitation se demandent pourquoi les impôts locaux augmentent autant...

Annie Goupil : Comme l'Etat baisse ses dotations d'année en année, les finances des collectivités (régions, départements, communautés d'agglomérations... et bien entendu celles des communes) sont soumises à rude épreuve. Pour équilibrer les budgets, il faut soit réduire les dépenses et augmenter les recettes (donc les impôts), soit réduire les investissements, ou même faire les deux !

Le département et la C.A.D., avec notamment les ordures ménagères, ont augmenté significativement leur prélèvement ; l'Etat également en relevant les bases de calcul. Ceci explique l'augmentation globale des impôts locaux.

Seule la part communale de ces impôts, donc le pourcentage fixé par la municipalité, n'a pas été augmentée, et ce volontairement depuis 5 ans. Nous avons décidé de limiter au maximum la pression fiscale sur les flinois. ce qui nous permet d'affirmer que Flines est toujours une des communes les moins "chères" du Douaisis.

Question : Si les impôts locaux n'ont pas augmenté à Flines depuis plusieurs années, comment faîtes-vous pour équilibrer le budget municipal ?

Annie Goupil : L'équilibre de notre budget tient à plusieurs facteurs : nos finances sont saines. Les grands chantiers comme la construction d'une école et de son restaurant scolaire sont clos. Le personnel communal est attentif à toutes économies réalisables. Nous recherchons et trouvons des solutions de financement moins évidentes comme les subventions d'équipement. L'emprunt à taux réduit ou encore le contrat de mixité sociale que nous avons récemment mis en place. Il solutionnera définitivement le problème de la réhabilitation du site de l'ancien couvent sans qu'il en coûte à la commune.

Question : Pensez-vous pouvoir maintenir cette situation ?

Annie Goupil : Nous savons que l'année 2017 sera une année particulièrement difficile sur le plan financier ; pour le moment, nous attendons de connaître le montant de la dotation que nous accordera l'Etat. Et de là, de toute évidence, des décisions seront à prendre afin que les flinois bénéficient toujours de services publics de qualité.

Vos taxes locales : 0% d'augmentation pour la part communale